GR10.fr - La grande traversée des Pyrénées

La grande aventure de la traversée des Pyrénées via le gr10, vous en aviez rêvé? Alors, faites-le! Ce site vous aidera à préparer votre itinéraire, matériel et alimentation. Il contient également le récit complet des 41 jours de marche de Eric et Nicolas.

IMG_5905

Le sens de la Traversée
de l'Est vers l'Ouest ou de l'Ouest vers l'Est ?

La première grande question qui se pose à tous ceux et toutes celles qui désirent se lancer dans la grande traversée est indiscutablement la suivante, dans quel sens vais-je traverser les Pyrénées ? et plus généralement, y a-t-il un sens privilégié pour effectuer le GR10 ?

La réponse et les explications sont à la fois simples et complexes. Avant toutes choses et pour vous éviter la longue lecture de ce dossier, nous allons vous donner notre avis qui est très simple : Faites comme vous le sentez, le marquage est aussi visible dans un sens que dans l'autre, il n’y a donc qu’une seule règle à respecter, votre liberté de choix... Cependant, il y a lieu de comprendre pourquoi 85% des GRdistes choisissent de partir de l'Ouest…

  Quelques explications utiles sur le choix de ce sens :
  L'approche "historique"

Le développement touristique des Pyrénées a commencé au début et au milieu du 19ème siècle. A cette époque l’attrait des villes thermales dans les Pyrénées Centrales (Barèges, Cauterets, Bagnères-de-Luchon, etc... ) a entraîné une fréquentation de ces lieux par de riches clients suffisamment aisés pour se permettre de passer plus « d'un mois aux Pyrénées ». Les sociétés de chemin de fer proposaient même des billets dits "circulaires". Ces billets permettaient de réaliser des boucles touristiques de ville en ville du type : Paris, Bordeaux, Biarritz, Pau, Cauterets, Bagnères-de-Luchon, Toulouse et enfin retour sur Paris. Les billets étaient valides pour une durée de 30 jours et coûtaient une fortune à l'époque ! De nombreux livres ont alors été écrits sur les Pyrénées par les passionnés de l’époque. Tous ces livres décrivaient les Pyrénées et leurs centres d'intérêts de l'Ouest vers l'Est. Bien plus tard dans les années 60, les premiers à vouloir baliser "la traversée" furent le Touring Club de France et les scouts de France dans le Pays-Basque. Ils furent suivis quelques années plus tard par des passionnés Pyrénéistes qui lancèrent vraiment le GR10 en le décrivant toujours de l'Ouest vers l'Est. Les premiers topo-guides de la traversée (année 70) suivirent naturellement ce sens et à ce jour les quatre Topo-guides de la FFRandonnée le décrivent toujours comme tel. Il est donc logique qu’aujourd’hui 85% des marcheurs adoptent ce sens de marche pour mieux « coller » avec les topos…

  L’approche relative au "sens de lecture"

Dans notre pays nous lisons normalement de la gauche vers la droite. Sur cartes IGN, nous avons naturellement tendance également à lire de la gauche vers la droite. Il parait donc assez logique de reproduire ce schéma à l'échelle de la traversée qui suit également ce sens logique. Pas convaincus ? ... nous non plus !

  L’approche "psychologique"

Pourquoi 85% des GRdistes décident d'aller vers l'Est et 15% vers l'Ouest ? N'y aurait-il pas un facteur psychologique qui entrerait en ligne de compte ? Il parait normal que quelqu'un habitant sur la façade atlantique décide d'aller voir ce qu'il y a de l'autre côté des Pyrénées au bord de la méditerranée. De même, un habitant du bassin méditerranéen aura peut-être cet ardent désir de partir de chez-lui pour aller vers cet océan si lointain de son point de vue... Cette explication est vraie et vérifiée, pour beaucoup de GRdistes elle est très souvent le critère principal de choix ! .... Bon, pas pour un australien évidemment !

  L'approche "pratique"

Avant de se lancer dans l'aventure, très peu de personnes prennent vraiment conscience de l'importance de cette approche. Elle est celle qui ne détermine que rarement le choix final et pourtant cette approche pratique aura une vraie influence sur les conditions réelles de marche que le GRdiste rencontrera. Cette approche pratique peut se décliner en deux catégories que nous nommerons : "marche à l'ombre" et "autant en emporte le vent". A cet instant votre curiosité ne vous lâchera pas et pour cause...

  1/ "Marche à l'ombre"

Il faut savoir que le GR10 est une succession continue de montées (passages de cols) et de descentes (traversées de vallées). Le GR10 n'offre pas d'autre type de progression que cet enchaînement "montées-descentes". La très grande majorité des hébergements (hors refuges) se trouvent en fond de vallées. Ceci implique généralement qu’un marcheur au départ le matin se trouve en fond de vallée et qu’il doit de fait monter en direction du col pour atteindre la vallée suivante en fin de journée. Un marcheur progressant de l'Ouest vers l'Est le matin de bonne heure sera donc à l'ombre de la montagne qu'il devra gravir. Il arrivera au col et retrouvera le soleil qui sera déjà haut dans le ciel. L'après-midi, alors qu'il sera en descente vers la vallée suivante, il verra le soleil passer progressivement dans son dos. Il n'aura donc pas à marcher avec celui-ci dans les yeux. Pour un marcheur progressant de l'Est vers l'Ouest et partant d'un fond de vallée, la situation sera très différente. Le matin, il montera la face de la montagne exposée Est donc rapidement au soleil et dans l'après-midi lors de sa descente vers la vallée suivante, il verra le soleil passer à l'horizon Ouest et le prendra donc en pleine face. (Voir graphique ci-dessous)

  2/ "Autant en emporte le vent"

Dans notre Pays, les vents dominants progressent toujours de l'Ouest vers l'Est. Généralement, le vent souffle donc toujours dans ce même sens. Les grandes dépressions pluvieuses suivent toujours ce même mouvement. Il est ainsi facile de comprendre qu'un GRdiste progressant vers l'Est aura le plus souvent le vent et/ou la pluie dans le dos et qu'un marcheur progressant vers l'Ouest l'aura de face. C’est de suite moins agréable !

  Maintenant que vous avez toutes les cartes en main... à vous de décider ...
 

schéma du sens 1schéma du sens 2